21 janvier 2013, une journée royale :

En ce lundi de la mémoire de la mort de Louis XVI, la foule se pressait pour la messe. L'Eglise Saint Germain L'Auxerrois était comble. La présence de Mgr le Comte de Paris et Duc de France (Henri VII) ne passa pas inaperçu à la sortie. Les mouvements royalistes vendaient leurs journaux et de nombreux encouragements d'anciens, redonnèrent courage aux jeunes dans ce froid neigeux...
La Nouvelle Action Royaliste (NAR) avec le fidèle Yvan Aumont. Olivier Perceval (Centre royaliste d'Action française) sortant d'un weekend militant intensif Manif vendredi soir à l'Ambassade de Grèce, colloque et sortie aux flambeaux hier soir...), bref ça bouge chez les royalistes.

Le Roi est mort, vive le Roi !!!

F. Winkler


Pendant ce temps là à Rennes :

L'Action Royaliste Rennaise rebaptise la passerelle Saint-Germain : Pont Louis XVI

L'Action Royaliste Rennaise communique :

En ce lundi 21 janvier, jour anniversaire de la mort du roi Louis XVI (guillotiné le 21 janvier 1793), des militants de L’Action Royaliste Rennaise ont tenu à rendre hommage au roi martyr en rebaptisant symboliquement la passerelle Saint-Germain de Rennes en pont Louis XVI. Cette opération symbolique a pour but de rappeler que le roi Louis XVI, loin des caricatures transmises par la République depuis deux siècles, a été un roi novateur et humaniste : c’est lui qui a permis la promotion de la pomme de terre en France pour répondre à la question alimentaire encore pressante à la fin du XVIIIème siècle ; c’est lui qui a lancé et financé les expéditions maritimes destinées à mieux connaître le monde et ses richesses naturelles, dont l’expédition de La Pérouse ; c’est lui qui a permis la victoire des Insurgents américains et la création des Etats-Unis en aidant militairement les indépendantistes contre les troupes anglaises ; lui encore qui a permis la plus large consultation des Français de toutes origines sociales sur leurs conditions de vie et leurs revendications en convoquant la réunion des états généraux et en ordonnant la rédaction des Cahiers de doléances (60.000 en tout) ; etc. Face à lui, les putschistes républicains du 10 août n’ont pas hésité à massacrer, piller et interdire toute expression libre de ceux qui ne pensaient pas comme eux ! Commémorer la mort tragique du roi Louis XVI c’est aussi rappeler que, au-delà de la mort physique du roi, l’idée royale et capétienne, elle, vit encore et reste une espérance pour tous ceux qui souhaitent justice sociale et indépendance française, au-delà même des partis et des divisions parlementaires.

Action Royaliste Rennaise


 
Main page Search Contacts Search